Interprétation de “La Mort de Marat de Jacques Louis David ” (XIXe)

Ce dessin raconte l’histoire de cette jeune femme habitant Israël qui a essuyé le visage du Christ lorsqu’il est tombé pour la deuxième fois sur le chemin de croix ; connue sous le nom de Véronique et sculptée par Subirach à la Sagrada Familia ; ( la Sainte Face ).

Bien remarquer les détails de Véronique qui porte la blessure du Christ ; son visage est serein, elle est comme endormie, elle a un bras d’homme parce qu’elle s’est battue comme un homme pour accomplir un devoir de mère, pour porter secours au Christ comme s’il était son enfant.
Le papillon est le symbole de l’âme qui renvoie vers Dieu ; lire attentivement les textes bibliques sur les papiers.

Trois apôtres dans le ciel ; St Paul, St-Jean, et Jacob le Juif.

Jean Pierre Rémaut