Dessin en hommage à ma compagne.

Sur contre collé de Ph neutre au format 0,80m x 0,80m, monté sur châssis biseauté à 20° de type ébéniste. Encadrement à la feuille d’or avec vitre de protection anti reflets et anti UV. Crayons néro, colorants personnels sur fonds travaillés en épaisseurs différentes pour donner davantage de profondeur visuelle.

En effet, l’effet perspectif est amplifié grâce aux découpes non négligeables du support. Cette technique graphique est très personnelle et mise au point après de nombreuses années de recherches dans mon atelier.

Mais, “voudras tu” retrouver avec moi le paradis perdu est encore un
autoportrait, différent du précédent mais identique dans sa philosophie expressive ; ancien élève des écoles des Beaux Arts (Bordeaux, Marseille et Paris) j’ai de plus en plus la nostalgie des ateliers de peinture dans lesquels j’ai évolué pendant 13 années et des enseignements que j’ai reçus ; modèle, atmosphère, couleur, lumière, odeur d’atelier, de térébenthine, de fixatifs de papier, poussière de fusain, lectures et inspirations, modèles sublimes…

Mon atelier est à l’image de celui que j’ai essayé de transposer graphiquement en respectant une structure très académique comme les tracés de carrelages de Pieter de Hoock (artiste hollandais du XVII ème). Collection particulière, à voir dans l’atelier avec ses études de construction de d’approches successives.


Prix : 340 000 €

JP R.