Ce dessin est un autoportrait.

Inspiré à la fois par le film ” le trou ” de Jacques Becker dont j’avais réalisé il y a longtemps une des affiches du film sur le thème de l’évasion et du retour vers une forme de liberté retrouvée ; inspiré aussi par le décor théâtral du roman de Samuel Beckett ” En attendant Godo ” qui raconte l’histoire de deux clochards méditant sur leur destin sous un réverbère en attendant leur compère Godo.

J’ai “rémautisé ” en quelque sorte la technique de ce sfumato propre à la peinture à l’huile des écoles florentines et vénitiennes du XVIe en l’adaptant au dessin exécuté au crayon à papier sur support absorbant.

Collection particulière à voir dans l’atelier sur rendez-vous.

JEAN-PIERRE RÉMAUTseptembre 2017

La structure du dessin est simple ; horizontalité et verticalité organisée à mi-hauteur en tenant compte des lois de la perspective conique à deux points extérieurs au format pour donner davantage d’amplitude à l’espace plan.

En détaillant de près le dessin, vous remarquerez que j’ai mis au point un rendu graphique très personnel sur l’ensemble du support-surface afin de lui donner une sorte d’épiderme très sensible un peu à la manière d’un sfumato, par trois projections successives qui ont pour effet de “flouter” les contours des éléments afin d’obtenir davantage de sensibilité expressive et de liens entre eux.